Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable

Cette filière propose une approche concrète et active qui s’appuie sur la technologie pour acquérir les bases nécessaires à la réussite dans l’enseignement supérieur. Dans cet enseignement le lien avec le développement durable et ses problématiques est clairement mis en valeur.

L’enseignement en STI2D repose sur :

  • un enseignement de tronc commun dans les domaines littéraires et scientifiques.
  • un enseignement technologique transversal pluritechnologique : Matériaux structures, Energie, Information dont les buts sont d’acquérir des concepts et savoir-faire de base.
  • 4 enseignements technologiques spécifiques : L’objectif est de répondre à une problématique plus spécifique, d’imaginer les solutions techniques, d’appréhender la conception et la gestion du produit (à l’aide des outils dispensés dans le tronc commun), et de communiquer sur les choix effectués.

L’enseignement technologique en langue étrangère (LV1) qui concerne essentiellement le programme de technologie ; un accompagnement personnalisé de l’élève permettant un suivi individuel plus efficace et répondant aux attentes et capacités de l’élève.

Les débouchés : les objectifs de la voie STI2D visent des choix d’orientation post-baccalauréat plus ouverts (STS, IUT, CPGE, écoles d’ingénieurs, licences professionnelles …) grâce au renforcement des enseignements généraux et à l’acquisition de compétences technologiques transversales moins spécialisées.

Deux enseignements en première :

Innovation technologique

Cet enseignement est fondé sur la créativité, l’approche design et l’innovation.
Il s’agit de développer l’esprit critique et de travailler en groupe, de manière
collaborative, à l’émergence et la sélection d’idées.

En s’interrogeant sur les conditions de production des produits, ils mesurent le
bien-fondé de leur usage et s’assurent d’une meilleure adaptation à leur
environnement. Le designer et l’ingénieur, ou l’architecte et l’ingénieur assument
ainsi un comportement civique : ils prennent en compte la qualité du service
rendu et de l’usage, l’impact environnemental, les coûts énergétiques
de transformation et de transport, la durée de vie des produits et leur recyclage.

Ingénierie et développement durable

Toute réalisation de produit doit intégrer les contraintes techniques, économiques et
environnementales. Cela implique la prise en compte du triptyque « Matière – Énergie – Information » dans une démarche d’éco-conception incluant une réflexion sur les grandes questions de société :
- l’utilisation de matériaux pour créer ou modifier la structure physique d’un produit ;
- l’utilisation de l’énergie disponible au sein des produits et, plus globalement, dans notre espace de vie ;
- la maîtrise du flux d’informations en vue de son traitement et de son exploitation.

En terminale : Innovation, Ingénierie et développement durable

Cette spécialité résulte de la fusion des spécialités de première et introduit des
enseignements spécifiques d’application. Elle comprend ainsi des connaissances
communes et des connaissances propres à chacun des champs spécifiques : énergies et environnement (EE), innovation technologique et éco- conception (ITEC),
systèmes d’information et numérique (SIN). Cet enseignement vise l’acquisition de
compétences de conception, d’expérimentation, de dimensionnement et de
réalisation de prototypes dans leur champ technique propre .

La mise en œuvre s’ associe étroitement à :
- l’observation du fonctionnement et des solutions constructives d’un produit ;
- l’expérimentation et la simulation de tout ou partie du produit